Le collier plastron

Share via:

Virginie Reversat

collier plastron agnes de verneuil

Revenant au galop dans les tendances, le collier plastron est l’une des pièces phare de la collection Byzance Agnès de Verneuil. Riche d’une histoire peu ordinaire, ce collier a su traverser les époques sur tous les continents de la planète.

Un bijou de toutes les civilisations

Le collier plastron apparaît à l’origine dès l’Antiquité en Egypte. Cette pièce était alors essentiellement portée par les pharaons et était à la fois symbole de richesse, mais aussi et surtout à l’origine d’un besoin de protection magique dans la mesure où il se place sur une région exposée du corps abritant le cœur et les poumons. Lieu où se situe, selon de nombreuses civilisations, le siège de l’âme et du souffle originel.

Le collier plastron a aussi la réputation ancienne d’attirer la bienveillance divine. On retrouve cette dimension plutôt du côté des Aztèques et des Incas, qui portaient des plastrons pour leurs cérémonies religieuses. Pour le coté plus asiatique, en Chine Impériale, le plastron était porté pour indiquer la position sociale de son détenteur dont le rang était distingué par le dessin du collier. Dans tous les cas, le collier plastron faisait partie intégrante de la tenue, tout comme aujourd’hui.

Une renaissance contemporaine

Semblablement à son compagnon le bracelet manchette, le collier plastron revient dans les tendances du moment. En effet, porté sur la poitrine, ce collier devient par sa grande visibilité une pièce incontournable de l’ornement vestimentaire théâtral et burlesque des cabarets pendant les années folles (1920-1929).

Moins populaire ensuite, il revient à la charge dans les années 2000 et on le voit au cou de toutes les stars branchées. Il recommence peu à peu à faire les couvertures des magazines de mode et s’octroie une place de choix parmi ses acolytes les chaînes et les sautoirs.

A chacune son collier plastron !

Ce collier très atypique peut se présenter sous de nombreuses formes. Des versions très ethniques faites d’éléments naturels comme le bois et l’os aux versions plus riches faites de pierres et de métaux précieux, le juste milieu peut se situer sur une dimension chic et originale comme les colliers plastron proposés par Agnès de Verneuil.

Ce bijou peut très bien se suffire à lui-même dans la mesure où il reste assez imposant. Il faut pour cela l’associer à une tenue relativement simple, que ce soit en journée ou en soirée. Pour éviter l’effet de masse, il peut aussi être associé de façon dépareillée à de petits bijoux complémentaires comme des puces d’oreilles.

Pour le conseil mode, les cous fins et longs pourront se permettre des plastrons très ras du cou, tandis que les cous plus charnus et plus courts trouveront leur bonheur dans des versions plus longues et plus fines du plastron. Une chose est sûre : il y a forcément un plastron fait pour vous !

Agnès de Verneuil vous en propose une version orientale avec le grand collier triangles Jali, et une version à la fois chic et originale avec le collier plastron de la collection Byzance porté de façon radieuse par Elisa, du blog Et Dieu Créa.
<
Crédit photo : Agnès de Verneuil / Elisa Gallois @etdieucrea / Pinterest